48 visiteur(s) en ligne, mercredi octobre 16 2019
Accès: invité, Session de 20 Minutes

Dv et MiniDv : Comment faire ?

comment faire copier des cassettes Minidv

Numérisation de vos cassettes MiniDv. Copier vos films mini-dv sur DVD ou sur disque dur. Transférer vos anciennes cassettes MiniDv sur support DVD. Vous pouvez nous contacter ou demander un Devis détaillé

Format des cassettes minidv La cassette MiniDv est numérisée à partir des formats PAL, SECAM ou NTSC. Si nécessaire, les cassettes bloquées ou cassées sont préalablement réparées. Les Bandes Mini-Dv peuvent avoir été enregistrées en Standard Play (SP) ou en Long Play (LP).
Certains lecteurs SONY peuvent lire aussi bien les formats DVCAM que les petits formats MiniDv
Les cassettes Dvcam et minidv doivent être stockés verticalement l'abri du soleil, dans un endroit sec, frais et sans poussière. Comme pour tous média, elles finiront par se dégrader et perdre leurs contenus enregistrés au fil du temps, ce qui entraîne une accumulation de bruit et des pertes d' image.
Cependant,la technologie des particules de métal utilisée avec les formats Video8 rend les cassettes plus durable que le type de métal évaporé utilisé avec les cassettes MiniDV.

Souvenir de vos anciennes Cassettes MiniDv

Sauvegardez vos vielles Cassettes MiniDv

Revoir les Cassettes minidv de son enfance, la famille, ses parents et ses grands parents ou ses petits-enfants et copier tout ces souvenirs sur DVD.


Demande de Devis



Transfert de cassettes vidéo MiniDv

Copier vos cassettes MiniDv

Voici quelques supports que nous sommes en mésure de transférer au numérique : 8mm, Super8, 16mm, 9,5mm, Hi8, Video8, VHS, VHSc, SVHS, BetaCam, BetaMax, v2000, Digital8, MiniDV, U-Matic, Diapositives, Negatifs, Photos et bandes 35mm. Permettez nous d'immortaliser vos souvenirs de famille, avant qu’ils ne disparaissent à tout jamais.

Vos Cassettes DV et MiniDv peuvent subire une altération irréversible des couleurs, plus ou moins importante en fonction des conditions de conservation. Un environnement chaud et humide va très rapidement favorisé l'altération des couleurs de vos Cassettes minidv.

Nous vous proposons de restaurer au maximum la colorimétrie d'origine des Cassettes Mini-Dv en corrigeant le contraste, la luminosité et les différentes couleurs du film.

Revoir vos souvenirs de famille !

Transfert Cassettes MiniDv sur DVD Vos souvenirs Cassettes MiniDv personnels constituent des souvenirs précieux, mais avec le temps ou de mauvaises conditions d'utilisation et de conservation,
les Cassettes DV et miniDv vieillissent et s'effacent lentement mais irrémédiablement.
Pour les conserver avec leur qualité optimale, le transfert des Cassettes MiniDv sur DVD est la solution …






Transfert Cassettes DVCAM sur DVD Sony HDR-FX1000 MiniDv : Caméscope pour films professionnels de Résolution Full HD, Fonction APN, écran de 3,2", Zoom numérique 20x et Zoom optique. Type de cassette vidéo : HDV.

Les bandes et cassettes format DV et MiniDv


Le format Digital Video, ou DV, est un format vidéo qui date de 1996 et qui permet d’enregistrer des vidéos sur des cassettes en numérique avec une relativement faible compression pour chaque image. Ceci facilite le transfert direct de la vidéo vers un ordinateur pour le monter ensuite. Les formats DV existent sous différentes déclinaisons : DV, MiniDV, DVCAM (Sony), Digital8, DVCPRO (DVCPRO25, DVCPRO50 de Panasonic). Elles enregistrent une vidéo numérique compressée grâce à une méthode DCT. La qualité vidéo numérique est supérieure aux formats analogiques courants, tels que 8mm, VHS-C ou Hi-8.

Le format DV a été mis au point par un large consortium, regroupant des sociétés comme Matsushita (qui possède Panasonic), Philips, Sony, Thomson, rejoints par Hitachi, JVC, Mitsubishi, Sanyo, Sharp et Toshiba mais aussi Apple et IBM, soit au total plus d’une cinquantaine de sociétés. Cette alliance industrielle historique dans le monde de l’électronique s’est constituée pour définir les spécifications de la nouvelle génération de magnétoscopes grand public.

L’image de résolution standard de 720 × 576 pixels (25 images par seconde) en PAL et 720 x 480 pixels (30 images par seconde) en NTSC intègre deux trames (les lignes paires composant une trame et les lignes impaires, l'autre trame) par image et est compressée en Jpeg. Le rapport d’aspect de l’image diffusée est de 4:3 ou 16:9 après anamorphose, un rapport S/B (Signal / Bruit) de 54 dB, le DV offre des performances bien supérieures à celles des formats analogiques Hi-8 ou S-VHS.

Le DV est un format en composantes numériques (c’est-à-dire que les signaux de luminance, de différentiel de bleu et de différentiel de rouge sont traités séparément). Dans les systèmes à 625 lignes (PAL, SECAM), l’échantillonnage est de type 4:2:0, c’est-à-dire qu’ils ont un nombre identique de pixels au 4:1:1 mais que la perte de définition est répartie en horizontal et en vertical. Dans les systèmes à 525 lignes (NTSC), il a été choisi une structure d’échantillonnage de type 4:1:1. Ce choix s’explique par le fait que les systèmes à 525 lignes ayant déjà une résolution verticale assez faible, auraient plutôt mal accepté d’être amputés de la moitié de leurs points de chrominance en vertical.
La structure d’échantillonnage du DV est aussi l’une des raisons pour laquelle on évite de l’utiliser dans des applications telles que le chromakey.

La quantification de l’image DV est réalisée avec 8 bits par couche. Ainsi, chaque couche R,V et B est susceptible de coder 28 (soit 256) niveaux dont 220 utiles. Le mélange de ces trois couches permet théoriquement au DV de coder 2203 (soit 10 648 000) couleurs différentes. Ce taux de quantification permet d’obtenir un assez bon rapport signal/bruit (74 dB théoriques), mais il limite les possibilités d’étalonnage.

La compression utilise les outils du MJPEG : le principe de compression est du type JPEG, elle s’effectue selon le contenu de l’image en intra-trame ou en intra-image. Cela permet de tenir compte, quand elles existent, des redondances entre les deux trames d’une image et d’obtenir une meilleure efficacité de compression. En aucun cas, il n’est tenu compte de la redondance temporelle entre les images (principe du MPEG avec qui le DV diffère donc), chacune d’entre-elles est codée séparément et ne dépend d’aucune autre ce qui permet un montage à l’image près. Le débit initial du signal vidéo 4:2:0 ou 4:1:1 est de 125 Mbit/s. Il est réduit, après compression à 25 Mbit/s d’où un taux de compression de l’ordre de 5:1.

Le format DV, peut traiter 4 pistes au format PCM non compressé, échantillonnées à 32 kHz et codées en 12 bits, ou 2 pistes en 48 kHz et codées sur 16 bits.
Le débit total enregistré (vidéo + audio + signaux auxiliaires) avoisine les 28,8 Mbit/s. On considère usuellement qu'une heure de DV SP équivaut à environ 13 Go.

Il existe différentes sortes de cassettes au format DV. Certaines cassettes sont dotées d’une petite puce mémoire permettant de conserver un véritable catalogue des séquences enregistrées et des images fixes, avec des données d’index telles que la date ou l’heure d’enregistrement, mais aussi des informations relatives aux paramètres de la caméra lors du tournage telles que l’ouverture du diaphragme ou la vitesse d’obturation. Cette puce ne peut être utilisée qu’avec des caméras qui possèdent cette fonctionnalité.

DV : Les cassettes DV (taille "L") mesurent approximativement 120 × 90 × 12 mm et peuvent contenir jusqu’à 4,6 heures de vidéo numériques (soit 6,9 heures en mode Long Play).
MiniDV : Les cassettes MiniDV (taille "S") mesurent approximativement 65 × 48 × 12 mm et sont disponibles en versions 30 minutes (soit 45 min. en mode Long Play), 60 min. (90 min. en LP) et 80 min. (120 min. en LP).
DVCAM (développé par Sony) : Il s’agit de la version « professionnelle » du DV. Le DVCAM offre la même qualité d'image que le DV SP habituel. Cependant, le défilement de la bande est accéléré : une cassette de 60 minutes en mode DV SP devient une cassette de 40 minutes en DVCAM. Grâce à cette astuce, le format DVCAM est physiquement plus robuste et moins sensible aux "drop-outs". Bien que les cassettes estampillées DVCAM soient de bonne qualité, il est tout à fait possible d'utiliser une cassette DV standard pour enregistrer en DVCAM. La lecture du DVCAM, format propriétaire à Sony, pose problème sur des appareils qui ne sont pas de cette marque. Le DVCAM se positionne plus dans le secteur institutionnel que professionnel. Les cassettes DVCAM sont proposées en deux tailles et en plusieurs durées. La "S" (de la taille d'une cassette DV standard) offre des durées de 12, 22, 32 et 40 minutes, et la grande (L) permet d’atteindre les 64, 94, 124 et 184 minutes. L'intégralité de la gamme des caméras Sony DVCAM est compatible avec la petite taille de cassette, tandis que la grande taille de cassette est réservée aux modèles d'épaule (on peut utiliser une taille ou l'autre, au choix).
DVCPRO (développé par Panasonic) : Les cassettes DVCPRO permettent d’enregistrer 66 min. à un taux de 25 Mbit/s, tout comme le DV. Ces cassettes sont aussi utilisable en mode DVCPRO50, mais comme la vitesse d’enregistrement est alors doublée, la durée d’enregistrement s’en trouve divisée par deux (33 min.), ce qui est indiqué par les deux chiffres "66/33" qui figurent sur ces cassettes. Les cassettes DVCPRO sont de taille M (taille de la main).
DVCPRO50 (développé par Panasonic en 1998) : Le DVCPRO50 double la vitesse d’enregistrement des cassettes DVCPRO et combine deux codecs DV en parallèle pour enregistrer de la vidéo numérique à un taux de 50 Mbit/s.
DVCPRO-HD (développé par Panasonic en 2000) : Le DVCPRO HD augmente encore la vitesse de la cassette et combine quatre codecs DV en parallèle pour atteindre 100 Mbit/s. Les cassettes DVCPRO HD sont de taille XL.

Les lecteurs de marque Sony ne peuvent lire que les format DV, DV Cam, les formats DVC Pro, DVC Pro 50, et HD étant supportés par Panasonic.

Sources Wikipedia : Le DV - Digital Vidéo  -  Licence : Licence CC BY-SA 3.0




©2003 Nateex.com - Design by RCS Info
Confidentialités - Utilisation du Site